DEMANDEZ À UN EXPERT

7 conseils de courtiers immobiliers réputés à l’intention des premiers acheteurs

Vous pensez acheter votre première maison? Il s’agit de l’une des décisions les plus importantes que vous prendrez dans votre vie, mais ça ne veut pas dire que vous devez la prendre à l’aveuglette.

Nous avons demandé à certains des courtiers immobiliers les plus réputés au Canada de nous faire part de leurs meilleurs conseils à l’intention des premiers acheteurs. Poursuivez votre lecture pour découvrir comment trouver votre nouvelle maison.

1. Déterminez ce que vous pouvez vraiment vous offrir

Dans le monde de la recherche de maisons, déterminer vos finances se résume à obtenir une préautorisation hypothécaire. Zuzana Misik, courtière immobilière à Toronto, croit que l’obtention d’une préautorisation est essentielle. « Les premiers acheteurs (et en fait tous les acheteurs) doivent obtenir une préautorisation, afin de savoir exactement ce qu’ils peuvent se permettre », explique-t-elle.

Vérifier votre budget avant de commencer à regarder les maisons rend également le processus plus agréable. Stephanie King, une courtière immobilière de Toronto qui a conclu personnellement 24 ventes l’an dernier, recommande de rencontrer un courtier en prêt hypothécaire afin de déterminer de façon exacte le montant que vous pouvez dépenser. « De cette façon, nous saurons la fourchette de prix qu’il faut rechercher, et vous ne regarderez pas des maisons qui excèdent votre budget, ce qui peut être décourageant », nous dit-elle.

La courtière immobilière montréalaise Amy Assaad souligne également l’avantage pratique d’obtenir à l’avance une préautorisation. « Il y a souvent plusieurs offres qui sont déposées sur une propriété intéressante. En ayant votre préautorisation, vous aurez plus de chances d’être prix en considération qu’un acheteur dont les finances ne sont pas en ordre. Votre offre aura ainsi beaucoup plus de poids », explique Amy.

2. Ne tenez pas compte uniquement de vos paiements hypothécaires dans votre budget

La préautorisation est importante, mais l’achat d’une maison entraîne divers frais dont ne tiennent pas compte de nombreux premiers acheteurs.

Mario Lemieux, courtier immobilier à Ottawa, recommande à tous les premiers acheteurs de faire un budget, afin de bien comprendre leur engagement financier. Jetez un coup d’oeil à son site Web pour consulter une liste détaillée de ce qu’il faut inclure dans votre budget. Vous verrez que Mario recommande d’y inclure les dépenses connexes à l’achat de la maison, comme l’inspection, les assurances et les frais légaux, de même que les dépenses additionnelles qui peuvent s’accumuler en tant que nouveau propriétaire de maison, comme le coût des nouveaux électroménagers ou les frais de condo.

3. Trouvez votre courtier immobilier

Avant de trouver une maison, trouvez le bon courtier immobilier pour le travail.  Si votre courtier immobilier connaît bien le quartier de vos rêves, il sera en mesure de vous faire économiser temps et argent en reconnaissant une bonne affaire lorsqu’elle se présente.

« Choisissez un bon courtier immobilier d’expérience, qui ne ménagera pas ses efforts pour vous aider à trouver la meilleure propriété possible, selon votre budget, l’emplacement désiré et votre liste de critères », explique Mario.

Un bon courtier doit aussi respecter vos besoins et vos désirs. Vous allez passer beaucoup de temps avec votre courtier; choisissez-en un avec qui vous pouvez parler franchement.  « Assurez-vous que votre courtier et vous êtes sur la même longueur d’onde », ajoute Zuzana.

4. Établissez un plan pour trois ans

Vous pensez peut-être que votre première maison sera votre maison à vie, mais Amy dit que ses clients veulent passer rapidement à quelque chose de plus grand.   « Vous allez avoir un copain, vous marier : la vie change tellement vite! », explique-t-elle.

Elle recommande donc de faire un plan pour trois ans et de rechercher une maison qui répond à vos besoins pour cette période. En fait, une recherche avec un plan pour trois ans (au lieu d’un plan à plus long terme) vous ouvrira plus de possibilités (c.-à-d. de propriétés), parce que votre liste de souhaits sera moins longue.

N’oubliez pas également de considérer les répercussions d’un plan pour trois ans sur l’hypothèque que vous sélectionnez : vous voudrez une hypothèque transférable , afin que votre hypothèque et vous puissiez déménager dans une nouvelle propriété lorsque vous serez prêt.

5. Créez une liste de souhaits très courte

Nikki Singh, courtière immobilière à Toronto, affirme qu’on doit « faire une liste RÉALISTE de que ce que l’on cherche et être prêt à modifier cette liste au cours de notre recherche de la maison parfaite. »

Amy est d’accord et suggère de répondre aux quatre questions simples suivantes avant de commencer votre recherche :

  1. De quelle superficie habitable ai-je besoin?
  2. De combien de chambres ai-je besoin?
  3. Est-ce qu’il me faut une place de stationnement ou une propriété près des transports en commun conviendrait?
  4. Dans quel quartier est-ce que je veux habiter?

Bien sûr, un grand walk-in, un spa ou des comptoirs en marbre seraient bien, mais vous risquez de rater des propriétés exceptionnelles si votre liste de souhaits est trop détaillée.

6. Recherchez une propriété ayant une valeur de revente élevée

Votre maison n’a pas à être parfaite. En fait, vous pourriez faire une meilleure affaire si elle ne l’est pas, ce qui vous laissera plus de jeu pour faire du profit sur la propriété lorsque vous êtes prêt à passer à quelque chose de plus grand.

Amy recommande de tenir compte de l’offre et de la demande sur le marché et d’acheter une propriété qui devrait prendre de la valeur sous peu. Par exemple, si vous habitez en ville, une maison individuelle datant de plusieurs années pourrait être plus facile à revendre qu’un appartement moderne dans un immeuble de 300 unités, simplement à cause de la rareté des habitations unifamiliales.

Amy souligne également le fait que vous pouvez rénover votre propriété, et votre maison aura ainsi plus de chances de se vendre à un prix plus élevé que ce que vous avez payé.  La rénovation d’une salle de bains ou d’une cuisine peut faire grimper considérablement le prix de vente, et faire l’aménagement paysager de la cour, ajouter des planchers de bois franc ou installer un meilleur éclairage peut aussi en faire beaucoup pour séduire des acheteurs ultérieurement.

7. Sachez reconnaître le bon moment

Il est facile se laisser emballer par l’excitation d’acheter une maison, mais n’oubliez pas que les bonnes choses prennent du temps.

« Les premiers acheteurs veulent sauter à pieds joints dans l’aventure », nous dit Stephanie. « C’est fantastique et je ne voudrais jamais retenir personne. Mais assurez-vous que votre courtier fait son travail comme il se doit en vérifiant les propriétés comparables dans le quartier et en ajoutant des conditions, comme un certificat d’information ou une inspection préachat, à votre offre. Si vous aimez une propriété, c’est excellent, mais à terme ce doit aussi être un investissement intelligent. »

Nikki Singh est bien d’accord. « Ne vous dépêchez pas à acheter une propriété. Lorsque vous êtes entièrement satisfait de la propriété, du prix et du quartier, déposez une offre », ajoute-t-elle.